Sud de Lipez & Salar d’Uyuni

Cliquez ici pour accéder directement aux infos pratiques situées en bas de page   

 


– Lundi 2 Juillet –
 Après une nuit agitée dans le bus en partant de Sucre, nous débarquons à Tupiza à 4h00 du matin. Le programme pour les 4 jours à venir est la visite du sud de Lipez dont le célèbre Salar d’Uyuni, certainement le lieu le plus connu de Bolivie. Pour ce petit tour, nous avons réservé via une agence. Beaucoup de tours partent d’Uyuni et durent 3 jours. Nous avons choisi de partir de Tupiza pour 4 jours et finir par Uyuni. Le meilleur pour la fin ! L’avantage de partir de Tupiza c’est que vous serez dans le sens contraire de la majorité des autres tours. Du coup, il y a largement moins de monde à chaque spot visité, voire personne. Et ça, c’est bien cool !

Nous allons directement à l’agence, qui partage les lieux avec un hôtel. On tente quand même notre chance, et frappons à la porte.. Pour rappel : il est 4h du matin passé.. Quelqu’un vient nous ouvrir. Bingo ! On va pouvoir se poser dans les canapés de la guesthouse, et dormir jusqu’à 7h00. L’agence nous offre le petit-déjeuner puis nous attendons les autres participants qui feront le tour avec nous. Tout le monde est là, en voiture Simone !

Notre 4×4 pour les 4 jours à venir sera composé de 7 personnes : Felix, le chauffeur-guide & Paola notre cuisinière ainsi que 3 autres étrangers ; Karen, qui est américaine, Jonatan, colombien, et Triin qui est estonienne. Nous avons un super groupe de jeunes, avec des cultures diversifiées. Ça s’annonce top ! 

 

 

Nous commençons par traverser une partie désertique, les premiers paysages sont époustouflants, ça promet pour la suite ! Première étape du tour, nous partons observer les Quebradas de Palala. Un ravin s’est formé par l’érosion à cause du cours d’eau qui le traverse. Ça donne l’impression d’être au cœur d’un canyon. La couleur de la roche est magnifique !

 

 

Nous continuons la route jusqu’à Cerrillos. Un petit village où nous prenons notre premier lunch avec nos nouveaux compagnons de route. Ça nous donne l’occasion de tous se découvrir. Un moment agréable autour d’un repas copieux préparé par Paola. 

Ventres remplis et énergies rechargées, nous faisons quelques kilomètres avant d’arriver sur un spot lunaire. Nous passons une heure sur ce lieu très intriguant, que les locaux surnomment : Moon Valley. Les formes créées par l’eau et le vent donnent un rendu impressionnant. 

 

 

Émerveillés par la variété des paysages que nous voyons, nous arrivons ensuite à la ville de San Antonio. Ici, cette ville est surnomée le little Machu Picchu. Et vous comprendrez pourquoi : c’est une ancienne cité construite par les Incas. L’architecture des ruines restantes est en effet très semblable à ce que nous avons vu sur le Machu Picchu. Bon, après c’est quand même nettement moins impressionant et plus facile à construire que la cité péruvienne. 

 

 

Une heure de balade au sein des ruines, puis nous partons vers Quetana, destination finale de notre journée. Une grande auberge nous attend avec de multiples lits. Nous partageons une grande chambre avec nos 3 compagnons de voyage, chacun son lit ! Le luxe !

 

 

 

À notre arrivée, un goûter à l’anglaise nous attend. Un thé pour se réchauffer accompagné de biscuits. Une douche froide chacun plus tard, (oui oui j’ai bien dit “froide”..) nous dînons de nouvelles tueries préparées par Paola. Quelques rigolades de fin de repas puis tout le monde part se coucher. 

 


 

 – Mardi 3 Juillet – Réveil matinal après une nuit bien froide au coeur du Sud de Lipez. Les duvets et couvertures fournies par l’agence n’auront pas suffi à vaincre la fraîcheur de cette nuit en altitude. Nous essayons de retrouver progressivement l’usage de nos pieds pendant le petit-déjeuner. On empile les sacs sur le 4×4 et c’est reparti pour un tour. La journée précédente était superbe et nos attentes pour cette deuxième journée sont toutes aussi grandes. Nous faisons assez vite un premier stop, à notre demande, près d’une ferme d’alpagas que nous aperçevons au loin.. Ils sont trop mignons avec leurs petites décorations colorées aux oreilles !

 

 

La Laguna Kolppa est la prochaine sur notre chemin.

 


 

Nous reprenons la route et croisons un renard sauvage au milieu du désert. Son regard n’inspire pas une grande confiance, on évite de trop l’approcher. La route est vraiment magnifique. On peut observer des montagnes avec des couleurs fantastiques.

 

 

Nous passons la Laguna Hedionda sans vraiment s’y attarder car gelée à cette période de l’année et donc beaucoup moins belle qu’à son habitude. On enchaîne directement avec la Laguna Verde. Son nom donne pas mal d’indice sur la couleur de la lagune, merci Pierre Richard ! Elle est juste immense et le volcan Licancabur en arrière plan rend le paysage encore plus incroyable. C’est le moment parfait pour vous faire un nouveau fond d’écran ! 

On reste néanmoins un poil tristounet car le temps est couvert au moment où nous y passons. On ne va pas se plaindre non plus, car la plupart du temps la météo est de notre coté ! Mais pour le coup,  en photos ça ne rend pas aussi fou qu’en vrai ! (On ne survend jamais promis !)

 

 

Frigorifiés, on ne reste pas une éternité à cette lagune, le vent glacial a raison de nous ! En parlant d’être gelés, il serait vraiment pas mal de se réchauffer, n’est-ce pas Felix ?  Message reçu 5 sur 5, il nous emmène aux Hot Springs, où un bassin a été aménagé. On laisse tomber la tenue du montagnard pour enfiler nos maillots de bain. L’eau est parfaitement chaude, pratiquement à la température du corps. Ça fait du bien !

 

 

↓    La vue en arrière plan est juste incroyable. Nous venons de trouver le meilleur jaccuzzi du monde !   ↓

 

 

La piscine, ça creuse ! Pendant notre petit plouf, Paola a préparé notre déjeuner. C’est vraiment royal comme vie. On voit des paysages de fous, on se fait conduire et on a même pas à se soucier des repas. La sortie du bassin est très dure, il fait très froid quand on sort de l’eau. Mais la faim prend le dessus, et hop nous nous changeons vite fait bien fait pour aller manger. 

 

 

Pas le temps de faire la sieste, nous reprenons la route, pour nous rapprocher des Geysers. Ils fument autant que Serge Gainsbourg sur un plateau TV. L’odeur de souffre qui s’en dégage n’est pas très agréable. Nous sommes une fois de plus éblouis par la diversité des paysages boliviens. Passer en si peu de kilomètres, de lagunes, à désert, à volcans en passant par des geysers au milieu de paysages lunaires, c’est fou ! Cette partie du pays est vraiment riche en paysage ! Pendant que nous gambadions au milieu des geysers, le vent a emporté ma casquette en plein milieu d’un bassin d’argile. J’ai quand même réussi à la récupérer mais elle est passée du noir au gris. Et le lavage du soir n’y changera pas grand-chose. RIP petite casquette, merci pour tout. 

 

 

Attention les yeux, spot coup de ♥ du séjour en approche ! La Laguna Colorada. Si vous avez changé de fond d’écran à la Laguna Verde, vous allez de nouveau pouvoir le changer ici. La lagune est d’un rouge intense. Et comme si ça ne suffisait pas, une imposante montagne s’est installée dans le fond. Vous allez nous dire « ok, c’est comme la Laguna Verde, c’est juste la couleur qui change ? » Faux ! À la différence de la Verde, ici il y a des flamands roses qui embellissent un petit peu plus le panorama. Et cerise sur le gâteau, des alpagas et des lamas se promènent dans le coin. Tout est là !

Ne reste plus qu’à contempler, admirer et s’émerveiller.. 

 

 

On passe quasiment deux heures à se promener dans le coin. Aucun de nous 5 n’a envie de quitter cette sublime étendue. Hélas, les bonnes choses ont une fin et roulons pour rejoindre notre point de chute final : la guest house de la Laguna Colorada. Tradition oblige, goûter à l’anglaise et douche gelée à notre arrivée. 

Avec Karen, Triin et Jonatan, nous commençons une partie de Uno, deux enfants boliviens se joignent à nous. On a tout fait pour qu’ils gagnent une partie chacun. Mais le cadet ne laisse aucune chance à son frère. Le pauvre.. Le temps passe et laisse place au dîner. Il y a des radiateurs d’appoint tout autour des tables pour nous maintenir en vie. Comme aucun de nous n’avait envie de perdre de nouveau l’usage de ses pieds, on kidnappe un des radiateurs pour le mettre dans notre chambre. Probablement la meilleure idée que nous ayons eu du séjour. « Bravo l’équipe jaune, vous remportez l’épreuve de confort ». Merci Denis ! Bonne nuit !


 


 

 – Mercredi 4 Juillet – La nuit fût moins froide que la précédente grâce à la réquisition du radiateur. Tout le monde se prépare vite, nous grimpons dans le 4×4, direction le désert de Siloli. Felix décide de faire l’impasse sur l’Arbol de Piedra (Rock Tree) pour nous emmener sur un spot un peu moins connu. Nous apercevons un premier rock avec une forme de chameau (ayez un peu d’imaginations s’il vous plait).

 

 

En quelques kilomètres, nous voila transportés en Arizona. Des rocks à pertes de vue. Nous gambadons une bonne heure au milieu de tous ces murs de roches, escaladons au sommet de certains. La vue d’en haut est superbe. → Personnes ayant le vertige, s’abstenir !

 

 

La Bolivie nous offre encore un nouveau type de paysage, quelle richesse ! 

Prochain arrêt : Callejon Cañapa. Au milieu de la Pampa, les alpagas vivent paisiblement, près de la lagune. 

 

 

Nous errons au milieu des troupeaux. Felix nous amène ensuite à la Laguna Negra. On vous laisse deviner la couleur de cette lagune.. Ils ont des lagunes de toutes les couleurs, c’est vraiment époustouflant !

 

 

Une petite pause lunch s’impose pour prendre des forces. Nous mangeons en plein milieu de la nature. Entre roches et alpagas, posés à l’arrière du 4×4 à profiter du silence qui règne. Paola nous a une fois de plus régalés.

La prochaine étape de notre séjour est un lieu où des dizaines de wagons et de locomotives ont été abandonnés au milieu du désert. Le spot est très photogénique, nous en profitons pour faire les clowns et prendre des photos tous les 5.

 

Uyuni

 

Au loin, nous apercevons le Chili. Un jour, nous irons là bas, c’est certain ! La Cordillère des Andes a beaucoup à offrir et nous sommes curieux de la découvrir. L’Amérique du Sud nous a définitivement charmée !

Nous nous dirigeons maintenant vers notre prochain hôtel, entièrement construit en sel, tables, tabourets, lits, murs, piliers.. c’est incroyable ! Nous déposons nos affaires avant de reprendre la route pour rejoindre le Salar d’Uyuni, le soleil ne va pas tarder à se coucher !

 

Uyuni : hotel Uyuni : hotel

 

Minute Culture : À l’origine connu sous le nom de lac Tauca durant la période préhistorique, le Salar d’Uyuni est devenu le plus vaste désert de sel au monde, avec une superficie de 10.500km2. À lui tout seul, il regroupe la moitié des réserves de lithium exploitables sur la planète. Il est situé à 3 658 mètres d’altitude. 

Nous roulons au milieu de ce désert blanc à perte de vue. Le soleil commence progressivement à se coucher, il est temps de s’arrêter. Felix sort une bouteille de vin et l’apéritif, le timing ne pouvait pas être meilleur. Nous trinquons à ce fabuleux séjour. Un verre à la main, nous contemplons le soleil quitter lentement l’horizon. Le ciel s’éteint petit à petit, laissant place à des nuances de violet et de jaune. C’est un des plus beaux couchers de soleil que j’ai pu voir.. (Oui je sais, pas toi Marie.. #hotessedelair #tahiti). Merci le Salar d’Uyuni

 

Uyuni

 

UyuniUyuni

UyuniUyuni

 

La boîte à souvenirs s’est bien remplie aujourd’hui. Nous rentrons à l’hôtel de sel pour notre dernière soirée dans le sud de Lipez. Un cocktail et un dîner plus tard, nous entamons une nouvelle nuit glacée.

 


 

 – Jeudi 5 Juillet – Avant même le lever du soleil, nous voici sur la route. Tout le monde a bien la tête à l’envers (pour rester poli) mais le jeu en vaut la chandelle. Nous nous dirigeons sur Incahuasi Island. C’est une île de cactus en plein milieu du Salar d’Uyuni. Un lieu complètement insolite. Nous grimpons rapidement au sommet pour accueillir le soleil. Les rayons reflètent progressivement sur le désert et sur les cactus. Un spectacle époustouflant ! 

 

Uyuni

 

Une fois le soleil levé, nous retournons au milieu du Salar d’Uyuni pour s’amuser à prendre les célèbres photos, en jouant avec la perspective. Nous ne sommes pas très inspirés mais nous réussissons à prendre de belles photos.

 

Uyuni

UyuniUyuni

 

 

Uyuni

UyuniUyuni

 

Dernière surprise de ce trip, nous nous arrêtons au Train Cemetery. Comme son nom l’indique, c’est un lieu où l’on retrouve des locomotives et des wagons qui semblent datés de plusieurs décennies. Encore un joli spot pour prendre quelques photos.

 

Uyuni : Train cimetière

Uyuni : Cimetière Train

 

C’est le dernier spot de ce merveilleux séjour. Nous arrivons à Uyuni. Paola nous prépare un dernier repas que nous partageons tous ensemble. Chacun échange sur la suite de ces aventures. Puis, il est temps de faire nos adieux. Nous remercions vivement Felix et Paola pour leur incroyable bonne humeur et professionalisme. Felix nous a régalés les yeux et Paola nous a régalés les papilles. Il est temps aussi de dire au revoir à 3 superbes compagnons de route Karen, Triin & Jonathan,  avec qui nous avons beaucoup rigolé.

Nous repartons du sud de Lipez avec des souvenirs incroyables.

 

uyuni

 

On a quelques heures à tuer avant de prendre notre avion vers La Paz, hop, c’est parti pour une petite promenade dans la ville.. On se rend vite compte qu’il n’y a pas grand-chose à faire, et décidons d’aller directement à l’aéroport. En approche de l’aéroport d’Uyuni, nous ne voyons ni avions, ni voitures.. On se permet quand même de demander au taxi s’il est sûr de lui, il nous confirme que c’est bien l’aéroport. C’est vrai que dans nos esprits : aéroport rime avec civilisation et trafic. L’aéroport est en fait minuscule et surtout FERMÉ ! Bien joué Dédé ! Il doit accueillir 2 vols par jour maximum.. 

 

uyuni

 

Il est 15h. L’aéroport ne doit ouvrir ses portes que pour notre vol qui est à 20h00.. Un aéroport fermé en pleine journée, nous ne savions même pas que c’était possible. Nous avons quand même la chance de capter le wifi gratuit, ça nous permet de donner des nouvelles à nos proches qui n’en n’ont pas eu depuis 4 jours. Deux heures plus tard, un garde vient ouvrir l’aéroport avec une simple clé, comme s’il ouvrait la boutique du coin. C’est vraiment très drôle. Les heures passent et nous prenons notre envol pour La Paz. Nous avons pris un hôtel différent que celui quelques jours plus tôt. Pour nos deux derniers jours, nous avons décidé d’augmenter le confort de nos nuits. Les soirées gelées dans le sud de la Bolivie nous ont donné envie de nous réconcilier avec la chaleur de draps douillets. 

 


   
LES INFOS QU’IL TE FAUT   

 

    Hébergements   &   Activités   

Sud de Lipez : Salar D’Uyuni – Laguna Colorada – Laguna Verde, etc..
Agence : La Torre Tours – Prix : 1440 Bolivianos (180€) pour 4 jours
On ne peut que recommander cette agence, tout a été parfait de A à Z !

Inclus dans le tour :

  • 7 repas (4 Lunchs / 3 Dîners) + Petit Déjeuner & Goûter
  • Les 3 hébergements pour les 3 nuits + Duvets & Co
  • Les trajets avec le guide (4×4 + Essence)
  • Eau / Coca pour tout le séjour.
  • Apéro à Uyuni

Les repas sont copieux. Le prix est très honnête pour l’expérience vécue !
Toutes les infos sont ici !

  Transports   

Bus : Sucré → Tupiza : 56 Bolivianos (7€)
        Départ : 20h00 // Arrivée : 4h00 // Durée = 8h00

Avion : Uyuni → La Paz : 800 Bolivianos (100€)
           Départ : 20h40 // Arrivée : 21h40 // Durée = 1h00

C’est un peu cher pour un trajet, mais sur un voyage de 3 semaines ça fait gagner pas mal de temps. Si vous êtes en tour du monde faîtes le en bus en plusieurs étapes 😉

 

Prix par personne sauf l’hotêl qui est pour 2 

À noter : Pour le logement, nous étions en mode confort correct car en voyage de 3 semaines.

Si vous êtes en Tour du Monde, il est largement possible de faire moins cher  ☺

Vous pourriez également aimer...

10 commentaires

  1. Avatar

    Je suis bluffée par la beauté des paysages, ces panoramas sont juste incroyables !! Votre article m’a conquise 🙂

    1. Les Pigeons Voyageurs

      Merci Romane 🙂
      En espérant t’avoir convaincue de partir là bas
      A bientôt !

  2. Avatar

    Hello ! Votre article me rappelle de tellement beaux souvenirs !! J’y suis allée en 2018 pendant mon voyage d’un an en Amérique du Sud. Ces paysages sont magnifiques et font partie des plus beaux que j’ai pu voir ! J’avais fait le tour depuis Tupiza aussi.

    1. Les Pigeons Voyageurs

      Hello Enora !
      Merci pour ton commentaire, en effet on en prend plein les yeux dans le Sud de Lipez 🙂
      On y était en 2018 aussi donc on s’était peut être croisés rapidement qui sait ?!
      A bientôt 😉

  3. Avatar

    Les paysages sont vraiment magnifiques, ça donne tellement envie d’y aller et j’aime beaucoup les infos regroupées à la fin, très pratique! 🙂

    1. Les Pigeons Voyageurs

      Hello Cyrielle !
      Merci pour ton retour ça fait plaisir 🙂 On espère t’avoir motivé à découvrir ce merveilleux endroit

      A bientôt 😉

  4. Avatar

    Super article qui nous rappelle aussi de beaux souvenirs lors de notre passage en… 2012 !!! Ça date 😎 mais les paysages n’ont pas l’air d’avoir bcp changés 👍

    1. Les Pigeons Voyageurs

      Hello Hélène,
      Merci pour ton commentaire 🙂 Ils sont restés intacts et sont toujours aussi beaux !

      A bientôt 😉

  5. Avatar

    Encore un article au top avec des jolis photos ! Je devais aller au Perou cette année, mais je n’avais pas prévu la Bolivi… En voyant tes photos je me dis que c’est peut-être un mal pour un bien que le voyage n’ait pas pu se faire cette année ! Ça me donnera l’occasion d’intégrer l’étape Bolivie dans le voyage 😉

    1. Les Pigeons Voyageurs

      Hello Ava,
      Merci pour ton commentaire une nouvelle fois 🙂
      Oh oui la Bolivie mérite son détour ! Prévois au minimum 3 semaines si tu combines Pérou & Bolivie. Il y a quand même un paquet de choses à voir au Pérou.

      A bientôt 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *