Brandberg & Twyfelfontein

Cliquez ici pour accéder directement aux infos pratiques situées en bas de page   

– Jeudi 13 Juin – Le jour se lève sur Spitzkoppe. La montagne est illuminée par le soleil et le spectacle matinal est grandiose. La montagne est d’un rouge solaire intense. Petit déjeuner puis départ pour Uis en traversant Twyfelfontein et ses alentours. Peu de route aujourd’hui pour rejoindre le Damaraland. Au premier croisement, nous demandons le chemin et deux personnes nous indiquent des choses différentes, on n’avait pas prévu de sortir le GPS mais dans le doute il vaut mieux lui faire confiance.

 

 

Sur la route, nous essayons de voir des éléphants qui sont censés être vivement présents dans cette région. Nous adoptons une allure très lente en voiture pour avoir une meilleure vision. Malheureusement, tous ces efforts sont vains. Il n’y a d’ailleurs aucun animal dans cette partie du désert, pas même une petite autruche. 

 

 

1h30 plus tard, nous arrivons au mont Brandberg. C’est le point culminant de la Namibie : 2573 mètres. Au sein de son massif, de célèbres peintures rupestres dont la White Lady ont été réalisées des millénaires auparavant. Nous entamons une heure de marche avec un guide. Il nous explique la signification des peintures et du terme White Lady, qui est en fait un homme d’ailleurs. C’est très coté pour ce que c’est, mais ça vaut quand même le coup de les voir. Nous faisons la marche dans l’autre sens, sous une chaleur écrasante, au milieu des montagnes de rochers. Quand on pense que le guide doit faire cet aller-retour 5 ou 6 fois par jour avec une bouteille d’eau à la main, respect à lui.

 

TwyfelfonteinTwyfelfontein

 

Après cette visite intéressante, on se dirige vers notre camping, à Uis. Petite pause wifi et piscine. Nous sommes posés en terrasse avec en bruit de fond des perroquets en cage très agités. Nous restons à chiller tout l’aprèm. La fin de journée est peu passionnante. Nous dînons un habituel repas « camping », puis nous partons assez tôt au lit pour pouvoir partir tôt le lendemain. 

 


 

– Vendredi 14 Juin – Les jours passent vites et ne se ressemblent pas. La nuit fut agitée à cause du vent qui venait tambouriner la tente. J’ai l’impression de n’avoir jamais vraiment dormi, Marie non plus. Petit déjeuner rapide, rangement du campement et ça repart. Marie prend le volant direction Khorixas. Nous n’avons rien de spécial à y faire mais c’est la « grande ville » indiquée sur notre chemin, par laquelle nous devons passer. Une heure plus tard, nous reprenons les routes graveleuses pour se diriger vers la Petrified Forrest. Sur le trajet nous sommes vivement à la recherche d’éléphants car c’est une région où il est fréquent d’en croiser. Nous voyons plusieurs panneaux de signalisation avec des éléphants dessus, c’est bon signe. Malgré notre concentration extrême, nous n’en voyons pas. C’est quand même dingue de ne pas voir des éléphants !

 

 

Nous faisons le tour de la Forêt pétrifiée avec notre guide Beverly, qui nous montre une plante particulière qui n’a pas besoin d’eau, et qui possède seulement 2 feuilles. Ensuite, nous voyons ces troncs d’arbres ancrés dans le sol. Moitié bois, moitié rocher ou granite, c’est fascinant. On a du mal à comprendre comment c’est possible mais un tronc de 31 mètres est à moitié enterré sur le sol, il est évidemment en bois mais lorsque l’on s’approche on voit que la roche est mêlée au tronc. Incroyable mais vrai !

 

Twyfelfontein

Twyfelfontein

 

Nous reprenons la route pour partir observer les Organ Pipes. Ce sont des formations rocheuses de formes géométriques très droites. On a pas l’habitude de voir des rochers taillés comme ça. On pourrait presque croire que cela a été taillé par l’homme, mais c’est bien la nature qui assure une nouvelle fois ce spectacle.

 

Twyfelfontein

 

Après cette courte visite nous allons vers Twyfelfontein pour voir la Burnt Mountain. Comme son nom l’indique, on dirait une montagne qui a été carbonisée. Elle est toute noire.

 

Twyfelfontein

 

Nous allons ensuite à Twyfelfontein, réputée pour ses gravures ancestrales. Mona Lisa, notre guide, nous explique la signification des gravures et l’origine de celles-ci. Les hommes dessinaient les animaux et leurs empreintes pour apprendre aux enfants à les chasser plus tard. Ils étaient une population nomade car certains symboles représentent des animaux aquatiques. L’océan est à 200km. Les gravures sont très belles et bien gardées, vieilles de 2000 à 3000 ans selon les archéologques.

 

TwyfelfonteinTwyfelfontein

 

Ce qui est top dans la région de Twyfelfontein, c’est qu’il y a plein de petits lieux regroupés assez proches. Durant cette journée, nous avons eu l’opportunité de visiter de nombreux lieux différents. Après cette dernière marche, nous repartons vers notre camping du jour. Toujours en recherches d’éléphants, en 4 heures de trajet environ, nous n’aurons pas été récompensés. C’est triste. Le camping que nous avions repéré est complet pour ce soir. On a connu des journées plus chanceuses. Nous allons au camping suivant. Cette fois, il y a de la place. 

Nous installons le camp, puis nous nous posons dans la tente car les mouches ne nous lâchent pas ! Elles sont par centaines ici. Et elles sont assez collantes. 

Je pars ensuite prendre une douche avant le coucher du soleil. La douche est particulière. Le pommeau sort du tronc d’un arbre. Elle est entourée de pierres posées les unes sur les autres. Parfois, il y a des trous où l’on voit quasiment à travers. Au même moment, deux allemandes âgées commencent à prendre leur douche dans celles d’à côté. Je me retourne immédiatement pour ne pas avoir de mauvais souvenir. J’espère également qu’elles ne se rincent pas l’œil. A la fin de la douche, pendant que je me sèche, une chauve souris débarque. Je ne sais pas quoi faire alors je ne bouge pas. Elle fait 5 fois le tour de mon corps puis s’envole de nouveau au dessus. Quelle aventure de prendre une douche à Twyfelfontein !

 

 

Le soleil se couche, et comme nous vivons au rythme de celui-ci, la journée se termine. Nous mangeons des pâtes-bolognaise pour la 5e fois du séjour. Se faisant victimiser par les mouches et les moustiques, nous avons mangé dans la tente. Nous commençons à dormir, en espérant voir des animaux le lendemain, puisque nous partons pour la concession de Palmwag. 

 


   
LES INFOS QU’IL TE FAUT   

 

    Hébergements   

Brandberg Rest Camp
(Uis) – 320 N$ (20€)
Campsite avec Eau – Electricité – Douches Communes (allez y avant le coucher du soleil car les lumières restent allumées du coup c’est le carnaval des moustiques). Rapport qualité prix très bon.
Mowani Camp (Twyfelfontein) – 480 N$ (30€)
Campsite avec Eau – Electricité – Douches Communes à l’air libre

 

    Transports   

Agence Autovermietung Savanna : 4×4 Toyota Double Cabine avec Tente sur le toit
Prix : 18280 N$ (1150€) pour 19 jours – Soit 960N$/jour (60€) – Soit 30€/jour/personne

Avec les options Satellite Téléphone (recommandé en cas d’urgence)

+ GPS (inutile en Namibie, il y a peu de routes, une carte vous suffira largement)
Vous pourrez économiser 4€ par jour en supprimant le GPS

 

  Essence  

1600 N$
(100€) par plein (120L de réserve) – 1 plein fait tenir quasiment 1000km

   Entrées Parcs & Activités   

Entrée Massif du Brandberg / White Lady
(Uis) –
 106 N$ (6€)
Entrée du parc (Twyfelfontein) – 240 N$ (15€)
Ils abusent un peu sur le prix mais ça inclut Gravures + Organ Pipes + Burnt Mountains

 

Prix par personne sauf les campings qui sont pour 2 

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *