5 jours en Laponie Finlandaise

Mercredi 23 Janvier – Après une courte nuit de sommeil. Nous nous levons à 4h du matin, excités comme des fous à l’idée de partir en Laponie. Nos valises sont déjà prêtes, soigneusement préparées la veille. 5h départ direction Roissy. Un coup de grattage sur le pare brise de la voiture qui a pris le froid cette nuit. Nous garons la voiture près de l’aéroport avant de prendre une navette pour le terminal 2.

 

 

Nous enregistrons nos valises et récupérons les cartes d’embarquement joliment décorées de rennes. Ça nous met dans l’ambiance direct !  Une heure plus tard, c’est parti pour se rendre au pays du Père Noël. Montés dans l’avion, nous devons patienter quelques instants avant de décoller. Suite aux intempéries survenues dans la nuit, les avions passent un à un au grand nettoyage anti-neige. Après quelques minutes à regarder la machine enlever toute trace de glace sur les ailes de l’avion, nous prenons les airs direction Helsinki. Nous occupons chacun une rangée où l’on peut s’allonger, il n’y a pas grande monde dans l’avion du coup : gros dodo pendant 3h.

 

Laponie finlandaise

 

Nous arrivons à Helsinki et la transition pour le second avion se fait sans problème, malgré le retard. Le second vol passe très vite, il dure à peine plus d’une heure. À l’atterrissage, nous pouvons déjà observer un manteau de neige blanc sur les sapins. C’est magnifique. Nous posons les pieds à Rovaniemi, la ville du Père Noël. Dès la sortie de l’avion, le décor est planté : on sent directement le froid sur la passerelle de sortie, un logo « Vous êtes à l’aéroport du Père Noël » est affiché, le carrousel à bagages est orné de rennes et du père noël, surplombant la pièce.

 

 

Nous récupérons notre valise et filons prendre une navette nous emmenant au cottage que nous avions réservé à Rovaniemi. On ressent déjà l’intense froid nous traverser, il faut dire qu’il fait quand même -20°c là. Mais notre esprit se concentre plutôt sur ce qui nous entoure durant le trajet, un magnifique no man’s land garni de sapins enneigés. 

Les routes sont à peines visibles tant elles sont recouvertes par la neige. Cela ne pose aucun problème aux finlandais, on sent bien que cela fait partie de leur quotidien. Ce qui serait une catastrophe logistique à Paris n’est que routine à Rovaniemi. Après ce majestueux paysage, nous arrivons à notre cottage. 5 kilomètres excentré de la ville de Rovaniemi, l’endroit est parfait. Isolés de la vie urbaine, une dizaine de petits chalets se trouvent au bord d’une rivière complètement gelée avec pour vue quelques sapins, le tout recouvert de neige, au calme. On est au max !

 

Laponie finlandaise

Laponie finlandaise

 

Nous sommes accueillis par Paula, la propriétaire des lieux. C’est une charmante personne qui nous procure toutes les informations dont nous pourrions avoir besoin. Après une petite demi-heure à prendre les renseignements nécessaires à notre périple, nous marchons vers notre cottage. Celui-ci est très chaleureux, cosy. Tout fait de bois, il est parfait pour un petit séjour en amoureux. Bon, on a mis 15 minutes pour rentrer dedans car la serrure fait des siennes, et avec le froid qui vous enrobe, ça met vite la pression lorsqu’on tourne la clé 10 fois.

 

 

Après avoir fait l’état des lieux sur notre palace hivernal, nous repartons en ville. Nous prenons un bus pour aller près du centre, faire quelques courses. L’attente du bus, de 4-5 minutes environ, paraît une éternité. Ce sont nos premières minutes au contact du froid polaire, il porte plutôt bien son nom. Nous sommes prévenus, il faudra se couvrir comme jamais et ne pas le prendre à la légère. Tout bout de peau dévêtu se verra agressé par le froid. Le thermomètre affiche -21°c, tout va bien.

 

 

Nous entamons un trajet en minibus vers le supermarché. Les K-market sont les supermarchés les plus présents sur le sol finlandais. Il ressemble à un supermarché français/européen classique, avec ses adaptations culinaires. Les produits laitiers (yaourts/fromage) et les biscuits sont nettement moins développés qu’en France. Fun fact, il y a des machines à sous à l’entrée du magasin. On dirait même qu’un enfant pourrait y avoir accès facilement, même si cela doit être surveillé de loin par quelqu’un. Les finlandais doivent être de gros joueurs.

Après avoir fait quelques courses pour la semaine qui nous ont coûté un bras chacun, nous revenons à notre cottage. Petit dîner pâtes-bolognaise pour prendre des forces avant les aventures qui nous attendent. Nous espérons voir des aurores boréales. Il n’y en a pas eu depuis plusieurs semaines ici. Positive attitude, on se dit que ça tombera bientôt.

 

 

  AURORES BORÉALES  

 

Il y a deux applis géniales pour savoir si on peut voir des aurores boréales : My Aurora Forecast & Alerts. Elle vous prévient des chances de voir une aurore boréale par rapport aux conditions météorologiques en live. Cela répertorie toutes les villes de Laponie. La deuxième application est Aurora Alert Rovaniemi. Celle-ci est focus sur Rovaniemi et vous avez une notification dès qu’une aurore boréale apparaît sur Rovaniemi. 

Nous partons nous coucher après avoir téléchargé les applis. Les lumières sont éteintes. Nous sommes dans le noir, il y a une fenêtre au dessus du lit : parfait pour apercevoir si une lueur verte fait son apparition. Je décide de ne pas dormir tant que je n’en vois pas une (déterminé le petit). Je suis à l’affut du moindre signe de changement dans le ciel, me lève toutes les dix minutes pour vérifier de chaque côté si quelque chose apparaît. 

Vers 1h30 du matin, alors que je commence à faiblir et que Morphée décide de m’emporter, je reçois une notification : Aurore boréale à Rovaniemi ! Je regarde à la fenêtre et aperçoit un début de lueur verte. C’est parti, je réveille Marie en urgence et on s’habille à une vitesse éclair. Nous sortons dehors et voici que la nature commence son spectacle. Plusieurs aurores boréales s’enchaînent, c’est somptueux. On a vraiment trop de chance. Dès le premier jour voilà que la Laponie finlandaise nous offre son plus beau ciel. Nous immortalisons ce moment avec quelques photos. Faute de ne pas avoir de trépied, le rendu photo n’est pas celui que l’on attendait et niveau qualité ce n’est pas la folie. On sait où on va devoir investir. En tout cas, nous profitons du moment à 100% et c’est vraiment le kiff.

 

 


 

Jeudi 24 Janvier – Réveil matinal après une bonne nuit de sommeil. On prend un petit-déjeuner puis on se prépare pour rejoindre le centre ville. Tenue de combat : Une paire de gants fines + une paire de gants de ski ; une paire de chaussettes normales + une grosse paire de chaussettes ; T-shirt + Pull + Pantalon + Combinaison de Ski + Option chaufferettes pour Marie qui craint beaucoup le froid !

Le programme de cette matinée est un safari en motoneige de 2 heures avec une pause d’une heure dans une ferme de rennes. Nous passons dire bonjour à Paula avant de partir. Son mari, Mikko, nous propose de nous déposer en ville. C’est parfait ! On se retrouve dans le centre bien plutôt que prévu. 

L’agence étant encore fermée, nous optons pour aller prendre un chocolat chaud dans un Coffee House (oui on avait déjà pris un petit déj mais un chocolat chaud quand il fait -23° ça fait toujours plaisir). Le lieu est calme et cosy. La ville semble très calme. Il faut dire que les habitants ne doivent pas rester trop longtemps dehors vu les températures.

 

 

  MOTONEIGE & FERME DE RENNES  

 

Nous allons ensuite à l’agence. Un guide rassemble notre groupe qui sera composé de 8 personnes, soit 4 motoneiges. Première étape, s’habiller. La balade en motoneige nous expose au vent glacial pendant plusieurs heures. Par précaution, l’agence fournit donc tous les équipements nécessaires à notre sortie. Voila qu’on rajoute à notre équipement de base : une combinaison, une énorme paire de moufles et une cagoule. Nous sommes emmitouflés comme jamais. Mais ce n’est vraiment pas de trop. Ça caille vraiment ici !

 

Laponie finlandaise

 

10h. Tout le monde en piste. Quelques explications sur l’utilisation de l’engin et c’est parti ; en motoneige Simone ! Nous sommes les premiers derrière le guide et c’est plutôt agréable pour profiter pleinement du paysage. Les lieux que nous traversons sont d’une beauté déconcertante. Nous passons par des forêts avec des dizaines de sapins recouverts de leur manteau de neige. La conduite du motoneige est plaisante malgré le froid qui nous enroule petit à petit. Heureusement, les poignées du véhicule chauffent pendant qu’on roule, sinon je n’aurais plus de doigts malgré les trois paires de gants.  Au bout d’une heure de vadrouille, nous arrivons à la ferme de rennes.

 

Laponie finlandaise

Laponie finlandaise

Laponie finlandaise

 

Quelques explications sur la façon dont nous devons conduire notre traineau et c’est parti pour un petit tour tiré par un renne ! L’allure du renne n’est pas très rapide mais c’est trop sympa ! À la fin vous aurez la chance de récupérer votre permis « Traineau Rennes ».

 

Laponie finlandaiseLaponie finlandaise

Laponie finlandaise

 

Nous nous retrouvons maintenant tous autour d’un feu, où il nous est servis un délicieux jus de baies. Nous en apprenons sur la culture lapone et sur l’élevage des rennes. C’est pas le tout mais c’est qu’il fait froid donc on se remue et on se dirige vers l’enclos des rennes. Ils sont affamés et ont bien compris qu’on allait les régaler en voyant les sceaux de lichens arriver. Ils sont très sociables (tu m’étonnes on a de la bouffe). Le renne est une créature très élégante.

 

Laponie finlandaiseLaponie finlandaise

 

Une heure passée au sein de la ferme puis nous repartons vadrouiller dans la forêt. Marie ne se sent pas à l’aise de conduire du coup je m’y colle pour toute la durée de l’activité, et ça ne me déplaît du tout. Je prends un plaisir fou à conduire ce motoneige au milieu de ce paysage si fabuleux. Visière de casque relevée, j’ai les cils et les sourcils qui commencent à geler. 

 

Laponie finlandaise

 

Après cette superbe activité, nous traversons la rue pour aller au restaurant Nili. On y sert des plats locaux, avec comme viande principale le renne. Nous décidons de déguster ceci avec une bonne purée maison. Un régal qui s’achèvera ensuite avec une grosse Pana Cotta à la framboise. Les finlandais savent comment nous faire plaisir.

 

 

L’après-midi, c’est une activité sacrifice pour Marie : visite d’un musée. Ça ne l’enchante guère (pour ne pas dire « pas du tout ») mais elle sait que j’aime toujours faire un petit musée local. Nous visitons donc le Musée Arktikum, retraçant la culture et l’histoire du grand nord. Il parle aussi du phénomène météorologique régulier : les aurores boréales. Ce musée est également réputé pour sa magnifique verrière. Une visite très enrichissante.

 

 

16h. La nuit tombe déjà, les jours sont courts en Laponie finlandaise. Nous rentrons rapidement à notre cocon au chaud, enfin… après avoir ouvert la serrure de notre porte au bout de 10 minutes, l’enfer ! Je suis sûr que des gens sont morts comme ça ici ! 

Monnaie courante en Laponie Finlandaise, notre hôte met à disposition la possibilité d’aller se relaxer dans un sauna. Il y en a 2 pour les 12 chalets. Sachant que la moitié sont vides et que personne n’y va tous les jours, il y a toujours de la place. À 17h, on file réchauffer nos corps frigorifiés. Choc thermique -20° → +60°. L’impression d’être un steak surgelé qu’on met sur la poêle direct. Mais ça fait un bien fou ! 

 

 

Après ce moment de relaxation, on ne se fait pas prier bien longtemps. Une pasta party pour reprendre des forces, une mini balade dans les alentours pour voir si des aurores boréales sont susceptibles d’apparaître. Le temps ne semble pas s’y prêter. Nous rentrons dormir pour être en forme pour le ski le lendemain.

 


 

  SKIER EN LAPONIE  

 

Vendredi 25 Janvier – Après une bonne nuit de sommeil réparatrice et un copeiux petit-déjeuner, nous prenons la direction de la station Ounasvaara. C’est l’unique station de ski du coin. Elle est ouverte de 10h à 16h alors nous souhaitons arriver dès l’ouverture pour en profiter au maximum. Nous arrivons à 9h25, ce qui nous laisse le temps d’enfiler chaussures, skis et de prendre nos bâtons. 

 

Laponie finlandaise

Laponie finlandaise

Laponie finlandaise

 

La station ouvre, le soleil se lève (si on peut dire ça..) et c’est parti pour la glisse. Pour le moment, seulement une remontée est ouverte : un téléski qui peut prendre deux personnes. Il n’y a que 2 pistes du coup on fait plusieurs descentes et remontées mais ça devient vite redondant. Le bonheur, c’est qu’on est littéralement seuls sur les pistes, avec un homme âgé. Il est clair que les gens ne viennent pas ici pour skier. En même temps, la station n’est pas dingue, ne vous attendez pas à ce qu’on a l’habitude d’avoir en France. En plus, c’est assez cher. Comme on aime trop le ski, on voulait se donner le prestige d’avoir skier en Laponie.

 

Laponie finlandaiseLaponie finlandaise

 

Plus tard dans la matinée , on tente de s’aventurer sur une piste alternative. La descente est agréable mais c’est un endroit où il n’y a pas de remontées. La bonne idée ! Allez zou on remonte à pieds. Arrivés en haut de la station et après avoir craché nos poumons, nous pouvons profiter d’un magnifique paysage ! 

 

Laponie finlandaise

 

En haut de la station, il y a un petit hôtel-restaurant avec une terrasse offrant une vue panoramique sur toute la région. C’est super beau ! On profite de cette superbe vue puis on retourne dans le salon de l’hôtel pour grignoter et profiter d’un feu de cheminée. 

 

Laponie finlandaise

 

L’après-midi, nous continuons de profiter de la piste. On alterne les sessions de ski avec des pauses chocolat chaud. Bah oui il fait quand même super froid c’est pas évident de rester longtemps dehors, du coup il faut bien se remettre sur pieds. Quoi de mieux qu’un chocolat chaud ?

 

Laponie finlandaise

Laponie finlandaise

 

La journée passe, nous redescendons vers 16h et rendons le matériel. Notre cottage se trouve à 5km de la station. Nous descidons d’y aller à pied et de faire un stop au K-Market qui est à mi-chemin. Ça peut paraître suicidaire mais finalement ce n’est pas une mauvaise idée. Certes nous sommes en train de congeler pendant la marche, mais cela nous permet de découvrir des lieux magnifiques et de prendre tout ce que la nature nous offre, dont un ciel d’un bleu intense et profond ! 

 

Laponie finlandaiseLaponie finlandaise

 

Arrivés au chalêt, nous terminons notre journée de la même façon que la veille : sauna pour relaxation, petite balade autour du cottage, et pâtes pour reprendre des forces. Encore une belle journée qui s’achève. Demain une très grosse journée nous attend. Safari de huskies puis safari de rennes ! Trop hâte ! 

 


 

  SAFARI DE HUSKIES  

 

– Samedi 26 Janvier – Réveil matinal et préparation rapide pour être à l’agence à 9h00. On s’habille très chaudement car le thermomètre affiche -26°c mais avec le vent, le ressenti est de -36° !!! Au programme aujourd’hui : faire du chien de traîneau. Nous avions gardé cette activité pour la fin car c’est celle qui nous donnait le plus envie.

 

 

Après un court trajet en navette de Rovaniemi à la ferme de huskies, nous sommes accueillis à la ferme par les aboiements enthousiastes des huskies. Avant de se mettre en piste, quelques explications sur le contrôle/pilotage des traîneaux nous sont données. Les chiens bouillonnent à l’idée de partir. À peine le pied levé du frein, ils démarrent au quart de tour à toute allure. Ils sont surexcités et motivés !

 

Laponie finlandaise

Laponie finlandaiseLaponie finlandaise

 

Nous rentrons en plein de cœur de la forêt. Les paysages sont une nouvelle fois magnifiques. Notre attelage est composé de 6 huskies. Ils cavalent à toute vitesse. Ce sont des chiens sportifs qui n’aiment pas trop rester sur place. Pour preuve, dès que nous marquons une pause en freinant un peu, ils se retournent et nous regardent en mode « Vous faîtes quoi là ?». Pendant les arrêts, ils se chamaillent entre eux ou se roulent dans la neige. Ils ne savent pas tenir en place. Frein laché, ils repartent aussitôt au galop.

 

Laponie finlandaise

Laponie finlandaise

 

C’est un moment vraiment magique, les sensations sont extraordinaires ! Nous sommes tous les deux dans l’attelage. Un qui conduit, et l’autre qui est passager. On alterne notre position pour vivre les deux types de sensations. Lorsqu’on conduit, la vitesse est très impressionnante. Avec vue sur la forêt illuminée par un lever/coucher de soleil interminable, recouverte de son manteau de neige, nous sommes émerveillés ! 

1h15 de safari plus tard, nous sommes de retour à la ferme. Nous dégustons un jus de baies bien chaud autour du feu tout en discutant avec le musher à propos de ces animaux polaires hors du commun.

 

 

Minute RMC découverte : Il y 3 races différentes de Huskies. Celle de la ferme est le Alaskan Huskie, mélange de plusieurs races. Un traîneau peut être traîné par 2 à 14 chiens. Le placement des huskies vis-à-vis du traîneau est fait en fonction de leur expérience, les plus expérimentés menant la troupe. L’été, ils s’entraînent à traîner des véhicules à roues pour garder la forme. 

Après d’intéressantes explications sur la vie de ces huskies, nous retournons à la ferme pour caresser ces toutous très amicaux. Ils aimeraient bien repartir pour se défouler, et nous aussi d’ailleurs ! Mais les bonnes choses ont une fin donc nous reprenons la navette pour rejoindre le centre de Rovaniemi.

 

Laponie finlandaise

 

L’heure est au lunch, nous nous rendons dans un restaurant près de l’agence. Une fois de plus, du renne au menu et c’était la régalade ! Les restaurants de Rovaniemi sont vraiment raffinés. On ajoute un petit dessert aussi copieux que le repas pour s’achever.

 

 

Achevé par ce repas, il nous rester 3 heures à tuer dans Rovaniemi avant de nous rendre à notre second safari de la journée. Nous décidons de retourner au coffee shop du premier jour. On se pose autour d’un chocolat chaud. Il y a beaucoup plus de monde l’après-midi et ça semble être le quartier général des locaux.

 

 

  SAFARI DE RENNES  

 

De retour à l’agence à 18h, nous prenons une nouvelle navette avec comme destination une nouvelle ferme de rennes. Cette excursion peut se faire de jour comme de nuit, mais étant donné que nous avions déjà fait les huskies de jour, on s’est dit que c’était pas mal de diversifier en faisant les rennes de nuit.

Nous sommes accueillis par une jeune française qui a décidé de vivre quelques mois en Laponie et qui s’est spécialisée dans les excursions avec les rennes. Après quelques infos pratiques, notre balade nocturne commence. À la différence des huskies, l’allure est très lente. Cela nous laisse le temps de profiter du moment et d’admirer le ciel. Il aurait été superbe de voir des aurores boréales, hélas nous n’avons pas eu cette chance ce soir là.

 

 

Les rennes suivent le chemin de la forêt et traine le traîneau facilement. Nous n’avons rien à faire si ce n’est contempler le magnifique paysage polaire de nuit. À mi-chemin, nous arrivons au Kota (sorte de grand tipi). Un feu de camp, un jus de baie bien chaud et un Poula (petit pain sucré, spécialité finlandaise) nous attendent. Nous laissons la guide et nos 4 compagnons de voyage rentrer. Quant à nous, nous restons quelques minutes avec les rennes pour prendre quelques photos.

 

 

Pendant que je prends Marie en photo dans le traîneau, le renne relié à celui-ci prend peur d’un bruit de la forêt et se met à détaler. Les autres rennes le suivent et voilà que tout fout le camp, Marie avec ! Hors de tout contrôle, je vois Marie se faire embarquer au loin. Heureusement, les rennes s’arrêtent très vite et nous appelons la guide, qui nous rassurent en disant que ça arrive mais qu’ils ne vont jamais très loin car ils sont peureux. Une scène mémorable. La tête de Marie qui se fait tirer à toute allure n’a pas été immortalisée, quel dommage ! Nous rejoignons le reste du groupe dans le tipi. 

 

 

Notre guide nous donne de nombreuses informations sur les rennes et le quoditien de leur éleveurs. 

Minute RMC Découverte : Les rennes sont au nombre de 220.000 en Finlande contre 180.000 habitants en Laponie. Ils vivent entre 10 et 15 ans selon s’ils vivent en nature ou en élevage. Pour être propriétaire d’un renne en Laponie, la règle varie selon le pays. Pour la Norvège et la Suède il faut être un Sami, quant à la Finlande être résident suffit. Les rennes sont menacés par plusieurs animaux sauvages, particulièrement par les Wolverines. Leurs bois poussent entre 1 et 3 cm par jour et tombent chaque hiver. Souvent quand le renne perd un seul bois, on attend un ou deux jours pour couper le second afin d’éviter qu’il soit désorienté. Avec le poids d’un seul bois sa tête se pencherait au fur et à mesure. Ils mangent uniquement du lichens et quelques champignons. Leur peau est à l’aise jusqu’à -40°c.

Après ces quelques minutes instructives, la deuxième partie de la balade commence. Nous retournons progressivement à notre point de départ : la ferme des rennes. Nous savourons pleinement ce moment bien que le froid s’empare de nous petit à petit. Heureusement, nous avons des couvertures très épaisses sur nous pour nous protéger. Il ne manque plus que la camomille et on aurait l’air de deux octogénaires. 

 

 

Malheureusement à cause du froid, les batteries des différents appareils ne tiennent pas le choc. Seul notre appareil photo survit mais les réglages pour les photos de nuit ne sont pas bons. Du coup la qualité des photos de cette excursion n’est pas terrible. On vous a habitués à mieux, on se rattrapera promis. 

Cette merveilleuse balade terminée, nous rentrons au cottage. Pas de sauna ce soir, on est tellement mort qu’on a même la flemme de faire ça. Une bonne douche et au lit, demain on va voir si le Père Noël bosse en janvier. 

 


 

  VILLAGE DU PÈRE NOËL  

 

– Dimanche 27 Janvier – C’est le cinquième et dernier jour de notre trip en Laponie finlandaise. Petit programme aujourd’hui. Après le petit-déjeuner, on décide de faire une longue balade autour de notre cottage pour explorer ce que nous n’avions pas encore vu. On a vraiment de la chance d’être ici, c’est tout simplement magnifique ! Un silence paisible, interminable, incroyable !

 

 

En fin de matinée, nous commandons un taxi pour aller au village du Père Noël. Et oui c’est à Rovaniemi que le vrai Santa Claus habite. Dès l’arrivée, on comprend où nous sommes : Disneyland. Des enfants partout, des boutiques dans lesquelles il faut faire des crédits pour acheter des souvenirs, et surtout : des chinois en rafale. On les adore les chinois mais on sait que quand ils sont présents en groupe, on est clairement sur un spot de tourisme de masse. 

 

 

L’ambiance qui règne est féérique et magique, on le repète mais c’est Disney sans les attractions et le Père Noël en guise de Mickey. Il faut payer 35€ pour avoir une chance de le voir et de prendre une photo avec lui. Si on avait un enfant on l’aurait fait, mais là ça n’a aucun intérêt de mettre un tel prix, c’est quand même un sketch ! Sacré filon trouvé par les finlandais sur ce coup ! Mais pas pour les pigeons. Finlande 0-1 Pigeons. Sans rancune Père Noël, on se reverra au centre commercial le plus proche de chez nous ! 

 

 

On décide de luncher dans une petite cantine qui propose des burgers aux rennes (on l’aura mangé sous toutes ses formes). Initialement, je voulais faire plaisir en emmenant Marie au Santa’s Salmon Place qui visiblement est un endroit où vous pouvez manger d’excellents saumons cuîts au feu de bois. Comme je n’aime pas le poisson, Marie ne voulait pas me faire subir le lieu. On est vraiment trop gentils l’un envers l’autre ! Du coup ça a terminé en burger. Si vous aimez le poisson en tout cas, c’est une place où il faudra aller ! 

 

 

Avant de partir, nous trouvons une boutique où ils mettent des tampons « Cercle Polaire » sur les passeports. C’est notre plaisir coupable, on l’avait déjà fait avec le Machu Picchu au Pérou et Incahuasi Island en Bolivie. Bah quoi ? C’est important un joli passeport !

 

 

Nous rentrons au cottage et profitons de notre dernière soirée en Laponie avec un petit sauna pour la route. Nous avons le regret de ne pas avoir vu de nouvelles aurores boréales. Heureusement que nous étions au taquet dès le premier jour ! Le lendemain matin, nous rentrons en France et ce superbe séjour touche à sa fin.

 

 


 

♦    BILAN DE LA LAPONIE FINLANDAISE  

 

Quoi qu’il en soit, la Laponie finlandaise est un merveilleux voyage. Différent de ce que nous avions vu jusqu’à maintenant. Les paysages sont extraordinaires. Janvier semble être une période idéale. Un froid sec qui permet d’avoir des panoramas sublimes. 

Nous avons également adoré les finlandais avec qui nous avons échangé. La Finlande, c’est un peu la force tranquille. Ils sont calmes, sereins, organisés, accueillants et aidants. Ils donnent envie de revenir ! Nous reviendrons sûrement pour aller un peu plus au Nord, à Levi par exemple ! 

En revanche, c’est un vrai budget d’aller en Laponie. La nourriture et les activités coûtent très chers. Nous ne venons pas tous les jours ici donc on ne s’est pas privé. Mais soyez prêts à casser la tirelire pour vous faire plaisir. 

 


   
LES INFOS QU’IL TE FAUT   

 

    Hébergements   

On vous recommande vivement d’être excentré de la ville, pour deux raisons :
 1. Si vous souhaitez observer des aurores boréales puisqu’il y a plus de chances d’en voir si vous êtes dans la pénombre qu’à la lumière.
 2. Vous aurez des lieux plus cosys et authentiques, tels que des chalêts, cottages..

Notre cottage était superbe, et pas trop cher par rapport à ce qui se fait dans le coin.
Saarituvat Cottages – 125€ / nuit – Vraiment un excellent rapport qualité prix. L’accès au  sauna est inclus.

 

    Transports   

Taxi – Compagnies Taxi Lähitaksi Rovaniemi ou Rovaniemi Taxi Service
            Entre 10 & 13€ la course de 3-4km – Possibilité de réserver à l’avance. Efficaces et propres.
BusCompagnie Rovaniemen
           Il y a quelques bus mais peu de passage – 3,5€ le trajet

 

  Courses & Restaurants 

Courses : K-market. Chaîne de supermarché en Finlande. Complet pour faire des courses pour quelques jours.
Comptez 20 € par personne pour avoir repas et petit déjeuner pour deux jours.

Restaurants 
Nili Restaurant – Dans le centre de Rovaniemi
→ De multiples spécialités localces – Le renne était excellent – Environ 35 € / personne pour plat + déssert

Frans & Cherri Bistrot – Dans le centre de Rovaniemi
→ Spécialités local revu façon bistrot français – 40 € / personne pour plat + déssert

Santa’s Salmon Place – Dans le village du Père Noël
→ Il est réputé pour être le meilleur saumon du monde – Cuit au feu de bois – 22 € le plat

Lapland Restaurant Kotahovi – Dans le village du Père Noël
→ Restaurant typique lapon – Entre 20 & 25€ selon les plats

 

   Activités   

Motoneige (2h)  + Visite d’une ferme de rennes (1h) = 3h – Agence Lapland Safari
  157 € – Une superbe activité bien organisée

Safari en huskies (1h15) – Durée totale = 2h30 – Agence Lapland Safari
  172 € – Incroyable souvenir ! L’expérience vaut son prix ! On recommande

Safari en rennes (1h)  = Durée total = 2h – Agence Lapland Safari
  138 € – C’est une belle expérience à faire si vous ne l’avez jamais fait. Très sympa à faire de nuit (de 18h jusqu’à 20h)

Pour ces excursions nous avons toujours pris Lapland Safaris car dès la première activité nous avons apprécié la très bonne organisation. Nous ne changeons pas une équipe qui gagne. Cependant, il existe aussi Safartica  qui est tout aussi réputée.

Aurores boréales – Inutile de prendre une excursion ! Une agence ne les fera pas apparaître plus que la normale, ce ne sont pas des magiciens. On vous vendra le truc en mode « nous connaissons les meilleurs spots ». Une aurore boreale se trouve à 100km d’altitude. Au mieux, on vous emmène 200m plus haut en motoneige. Que représente 200m de gagné dans 100km ? Nous avons entendu beaucoup de gens déçus car ils avaient fait ce tour en vain. Mieux vaut privilégier des balades nocturnes (d’où l’utilité d’avoir un logement excentré de la ville) et avoir les deux applications Aurora Forecast Alerts et Aurora Alert Rovaniemi a portée de mains. Voir une aurore boréale en Laponie dépend des conditions météorologiques et d’une graine de chance 🙂

Ski – Station Ounasvaara – Ouverte de 10h à 16h
→ Location matériel = 34 €/ jour – L’intersport se trouve au pied des pistes.
→ Remontées mécaniques = 38 €/jour. Vous pouvez les récupérer à l’Intersport.

C’est cher pour le très peu de pistes qu’il y a mais si comme nous vous aodrez le ski alors pas le choix. L’inte

Arktikum museum – Ouvert de 9h00 à 18h00
Environ 2h pour le faire entièrement – Prix =  15 €

 

Prix par personne sauf le logement qui est pour 2 

Vous pourriez également aimer...

5 commentaires

  1. Avatar
    marie jose beaumier says:

    Formidable commentaire et les photos nous plongent dans un paradis blanc..
    Juste une envie… Y aller
    Merci pour votre aide

  2. Avatar

    Entre cet article et le documentaire de l’émission “échappées belles”, j’avoue que la Laponie me fait bien rêver ! Et pourtant, je détestais la neige 🙂

    1. Les Pigeons Voyageurs

      Hello Ben ! Merci pour ton commentaire 🙂
      En Laponie on ne peut qu’apprécier la neige, on recommande en tout cas !

  3. Avatar

    La Laponie en hiver doit vraiment être une chouette destination 🙂 l’ambiance doit y être si particulière!

    1. Les Pigeons Voyageurs

      En effet on a adoré ! On y retournera c’est une certitude 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *